Originaire de Carros par ses grands-parents, elle vit dans sa maison familiale aux Plans de Carros et travaille à Carros.

Etudes académiques aux Beaux-Arts. En 1990, inauguration de son atelier “Dou pa Dou Loup” à Carros village. Depuis 1999, intervenant en art plastique en milieu scolaire.

Depuis 30 ans participe à de nombreuses expositions en France et à l’étranger. Co-fondateur de l’association Oscarr et membre de l’association Start.

ILS ONT DIT :

“Avec sa sensibilité à fleur de peau de la peinture, Pascale nous transporte dans ce triturage tendre de la matière. Dominique Landucci

“Sa peinture est libérée, les lignes fusent, s’entrecroisent, se rompent, se complètent”. Michel Gaudet

“Elle joue avec les contours, les glacis, les couleurs, les superpositions de matière, une alchimie qui lui permet de rendre son oeuvre personnelle”. Frédéric Altmann

…Ces panneaux qui s’ouvrent, se ferment, séparent et masquent, supportent d’arachnéennes figures, signes indéchiffrables d’un langage perdu, oublié peut-être. Paule Stoppa

…Après le livre pour écrire des moines copistes de l’époque médiévale, et le livre pour lire que la révolution de l’imprimerie de Gutenberg porta sur les fonds baptismaux à la Renaissance, Pascale Dupont invente “le livre pour l’oeuvre”. Emanation poétique de la trace des mots, qu’elle emprunte à d’autres supports, et dont la résonance vient ennoblir les matériaux bruts, ces matériaux pauvres, carton, bois usé, ficelle…rebuts voués au déchet dont se sert l’artiste pour créer. Elle nous offre matière à se souvenir que l’art peut-être, selon la définition qu’en donne Jacques Chardonne, “la revanche de l’imperceptible”. Jean-Baptiste Pisano