Le buste est en bois sculpté, doré et peint. Saint Claude est représenté en évêque, tenant une crosse de la main gauche et bénissant de la main droite. De chaque côté du buste, deux angelots « porte-flambeau » en bois sculpté et doré fixés par des clous.
La relique est composée d’un os de Saint Claude et du certificat d’authenticité délivré par le Pape qui a apposé son sceau.

Saint Claude de Besançon, archevêque de Besançon vers 682, se démit et se retira au monastère bénédictin de Saint Oyand-de-Joux où il serait mort dans les dernières années du VIIe siècle, vers 696. Réputé pour de nombreux miracles, il est fêté à Carros le 6 juin.

Le buste se trouvait à l’origine de la chapelle des Pénitents Blancs et a été déplacé à l’église Saint Claude au moment de la Révolution. Il s’agirait d’un don de la famille des Blacas, Seigneurs de Carros. Claude étant un prénom très répandu au sein des Blacas dont Claude de Blacas (mort en 1669), il y a une dévotion particulière à ce Saint et l’église lui est également dédiée).

Il est mentionné dans un document de 1752 et également lors de la visite de la chapelle des Pénitents Blancs par l’Evêque Jean Cairol de Madaillan, le 31 août 1771.