timeline

La Préhistoire
Une industrie lithique a été mise à jour datant du Paléolithique inférieur. Elle est conservée au musée d’archéologie de Nice site Terra Amata.
L’Antiquité (jusqu’au Ve siècle)
Si le territoire de Carros connaît une occupation humaine dès la Préhistoire, c’est durant l’Antiquité romaine qu’une agglomération portant le nom de «Vicus Lavaratensis» se développe. De nombreuses inscriptions gallo-romaines du IIe siècle témoignent, tant par les mentions de l’implantation de riches familles que de personnages politiques de premier plan, de l’importance de cette agglomération de la cité romaine de Vence.
Sur les hauteurs de Carros, les sites archéologiques de «La Roche Fendue», et du «Laurume» témoignent d’une occupation humaine précédant celle du village à l’époque protohistorique.
Le Moyen-Âge (Ve-XVe siècles)
À la période médiévale, le village s’organise autour du château (XIIe s.), fief des seigneurs de Blacas pendant plus de six cents ans. Les maisons remparts avec leurs vingt meurtrières nous révèlent l’entrée du village au XIVe siècle. L’église NotreDame de Cola construite au XIe-XIIe siècles est le siège de la paroisse de Carros jusqu’à la période moderne.
La période moderne (XVIe-XVIIIe siècles)
Au XVIIe siècle, le seigneur affirme son pouvoir temporel sur l’institution religieuse. En 1673, une nouvelle église élevée aux côtés du château devient le nouveau siège de la paroisse de Carros. Au XVIIIe siècle, la chapelle des Pénitents Blancs est érigée à l’entrée du village.
De cette période moderne, nous conservons de nombreuses céramiques (XVIIe siècle), des pièces de monnaies (XVIIIe siècle) découvertes lors de chantiers de fouille, le Trésor de l’église ainsi que l’ensemble des archives municipales depuis le XVIe siècle.
La période contemporaine (XIXe-XXIe siècles)
Après la Révolution française, Carros, situé dans le nouveau département du Var est un village frontière. En 1860, avec l’annexion du Comté de Nice à la France, Carros rejoint le département des Alpes-Maritimes nouvellement créé. À partir de 1968, la zone industrielle départementale est aménagée sur la commune et la ville-nouvelle est construite.